Recommandations


 

Certains laisseront ces quelques mots pour des lapalissades mais cependant, il n'est pas inutile de rappeler quelques règles de base pour constituer un ensemble qui tienne la route.

On pourra arguer que les échinodermes sont des fossiles dits de faciès, cependant il faudra toujours exiger de la personne ou du site qui vous cède à titre gratuit ou onéreux des oursins, qu'elle vous indique clairement et précisément les paramètres suivants : localité précise, étage et surtout formation. Sans ces indications les spécimens ne vaudront rien du point de vue scientifique. Donc, sauf à ce qu'il s'agisse d'une exposition de "curiosités", ne vous rendez jamais acquéreur de telles pièces, si belles soient-elles !!

Si vous souhaitez commencer une collection, essayez de vous cantonner à une ou quelques familles d'oursins, sinon vous verrez que vous serez vite débordés, surtout si vous les obtenez en les achetant : rien ne vaut de bonnes sorties sur le terrain pour passer de bons moments et se diversifier... Par exemple, certains collectionneurs possèdent des séries très spécialisées sur les Clypeasteridae ou les Cidaridae, à faire pâlir certains musées.

Pour la détermination, ne vous arrêtez pas à l'étiquette attachée au spécimen si vous l'achetez ou aux guides généralistes : bien souvent, les déterminations sont fantaisistes ou ne mentionnent que l'espèce type du genre. A cette fin, vous consulterez avantageusement les bibliothèques universitaires, les sites spécialisés sur internet ou les collections de référence des musées. Ces dernières sont publiques et ouvertes à tous les chercheurs, pour peu qu'on en fasse la demande auprès des conservateurs et en y mettant les formes !

Vous ne vous contenterez pas chez vous de déposer les spécimens dans des cuvettes individuelles, accompagnés d'une étiquette individuelle : si un plateau entier vient à se renverser, bon courage pour le puzzle, avec toutes les incertitudes que cela suppose.

Préférez, et de loin, d'inscrire à la plume et à l'encre de chine, un numéro, directement sur le spécimen ou sa gangue (dans la zone orale par exemple), un numéro, et reportez ses coordonnées sur un registre papier ou informatique que vous garderez en lieu sûr.