Temnopleuridae

Agassiz, 1872

Genre type : Temnopleurus Agassiz, 1841, p.7

Description succinte de la famille : Apex dicyclique, ambulacres trigéminés, tubercules non perforés, légèrement crénelés, voir pas du tout. Périprocte quasi circulaire, plus grand en diamiètre que l'appareil apical qui est relativement petit.

 

 


 

 

Genre Temnopleurus  Agassiz, 1841

Monographie d'échinodermes vivans et fossiles, deuxième monographie, des Scutelles, p. 7

Espèce type  Cidaris toreumatica Leske, 1778

Additamenta ad Kleinii dispositionem echinodermatum, p.91

Extension stratigraphique (bibliographique, non vérifiée) : Mio-pliocène - Actuel

Syn.

  • Prymnechinus Koehler, 1927, p.109 ; espèce type : Prymnechinus proctalis Koehler,1927, synonyme subj plus récent

  • Toreumatica Gray, 1855, p.39 ; espèce type : Toreumatica reevesii Gray,1855, synonyme subj plus récent

  • Coptopleura Ikeda, 1940, p.92 ; espèce type : Coptopleura sema Ikeda,1940, synonyme subj plus récent

 
 

description du genre par Agassiz

Catalogue raisonné des échinides vivans et fossiles, VI, p. 359

 

xxv. TEMNOPLEURUS Agass.

(Pl. 15, fig. 9.)

     Forme circulaire et subconique. Deux rangées principales de tubercules interambulacraires crénelés, mais non perforés. Des impressions profondes correspondant aux sutures des plaques dans les aires ambulacraires, aussi bien que dans les aires interambulacraires, mais seulement à la face supérieure. Pores ambulacraires disposés par triples paires. Appareil masticatoire vigoureux. Auricules basses et grêles. Ce genre diffère des Salmacis par ses impressions qui lui donnent une apparence sculptée. On n'en connaît que des espèces vivantes.

 
 

Temnopleurus toreumaticus (Leske,1778)

 
 

diagnose originale de l'espèce par Leske, 1778

Additamenta ad Kleinii dispositionem echinodermatum, p.91

     Ad §. 38. Cidaris toreumatica. Tab. X. D. E.

     Huius fpeciei exempla accepi a Cl. romano, Confiliario aulico, et Cl. goldhanenio. Ampliorem itaque defcriptionem fubiungendam effe putaui hanc :

     Color teftae eft cinereus, leuiffime vel coerulefcens, vel viridefcens, bafi et ambulacris flauefcentigus. Figura hemifphaerica, vertice parum cleuato, ambitu circulari.

     Areae decemin quibus omnibus et fingulis duae feries tuberculorum ab ore ad verticem proxime ab ambulacris extenduntur. Margo tuberculorum, cui papilla nectitur, eft crenatus f. plicatus. Minoribus granulis in circulos difpofitis haec cinguntur, atque eadem etiam mediam arearum partem occupant. Praeter haec tubercula areis infculptae funt lineolae transuerfae excauatae, quibus fuperior f. conuexa fuperficies, vt kleinivs ait, fit coelata. In areis maiorigus quatuor feries harum excauatarum lineolarum reperiuntur, quarum binae proxime ambulacris adiacent, et tubercula maiora ab his feparant ; binae autem intraferies tuberculorum pofitae funt. Exterior et interior feries lineolarum, quae tubercula cingunt, fibi funt oppofitae, et cum tuberculis fitufuo alternant, interiores autem vicinae alternantes funt.

     In areis minoribus duae tantum lineolarum feries intra tubercula eodem modo pofitae funt, exteriorum autem nullus eft locus. Hae lineolae infculptae a vertice ad peripheriam teftae

 

maximam maiores et cuidentius confpicuae funt. In fafi autem, quae frequentiora habet tubercula minora, vel plane cuanuerunt, vel inftar punctorum imprefforum transparent.

     Ambulacra funt biporofa, pori in linea argute ferrata pofiti, atque ita, vt terna paria pororum in vna obliqua ferie pofita fint, dum fubfequentia paria parum retrahantur, atque fic feries ferratas conftituant.     Bafis eft conuexa f. puluinata. Os retractum paruum, quartam diametri partem aequans, orbiculare.

     Anus decem fquamis f. fcutellis, quinque maioribus apice perforatis, totidemque minoribus, omnibus granulofis, cinctus, medio circulari foramine patet. Scutllum vnum prae reliquis maius eft et verrucam porofam habet.

     Circa os fpinae nonnullae remanferunt. Pertinent eae ad aciculas et funt coloris albidi, annulis dilute violaceis ornatae. Caeterum oris dentes, vt in congeneribus.

     Cidaris Toreumatica Belgice Gegraveerde Zee-egel dicitur : vid. van phelsvm p. 28. no. 6.

 

 
 

Temnopleurus toreumaticus (Leske,1778) - Miocène, Djampang, Java, Indonésie, 17 mm

 
 
 
 

Temnopleurus toreumaticus (Leske,1778) - Miocène, Nyalindung, Java, Indonésie, 18 mm

 
 
 
 

Temnopleurus toreumaticus (Leske,1778) - Miocène, Nyalindung, Java, Indonésie, 18 mm

 
 
 

 

 

Genre Amblypneustes  Agassiz, 1841

Catalogue raisonné des échinides vivans et fossiles, p.361

Espèce type  Amblypneustes griseus Blainville,1825

in Cuvier, Dictionnaire des Sciences Naturelles, t. XXXVII, oursins, p.81

Extension stratigraphique (bibliographique, non vérifiée) : Actuel

 
 

diagnose originale du genre par Agassiz, 1847

Catalogue raisonné des échinides vivans et fossiles, p.361

 

XXVIII. AMBLYPNEUSTES Agass.

     Forme enflée, quelquefois plus haute que longue. Test mince. Pores ambulacraires disposés en trois séries verticales. Bouche petite, sans entailles. Dents pointues avec une quille interne tronquée avant la pointe. Arc transversal des pyramides grêles avec une faible rainure pour la dent. Compas très petit, tronqué et un peu renflé à son extrémité antérieure. Auricules fermées, petites ; cercle auriculaire bas. Plaques génitales et anales, petites, tuberculifères. Des pores aux angles des plaques, comme dans le genre Salmacis. Ce caractère distingue à première vue les Amblypneustes des Echinus. Piquants terminés en massues tronquées. On ne connaît que des espèces vivantes.

 

Amblypneustes formosa Valenciennes,1846

 
 
 

Amblypneustes formosa Valenciennes,1846 - Mid-West district, Western Australia, Tamala formation, Pléistocène supérieur, 27 mm

 
 
 
 

Amblypneustes formosa Valenciennes,1846 - Leeman, Mid-West district, Western Australia, Tamala formation, Pléistocène supérieur, 32 mm

 
 
 
 

Amblypneustes formosa Valenciennes,1846 - Madura, australie, Pléistocène supérieur, 33 mm

 
 
 

 

Genre Coptechinus  Cotteau, 1883

Echinides nouveaux ou peu connus, p.7

Espèce type  Coptechinus bardini Cotteau

ibid, p.28

Extension stratigraphique (bibliographique, non vérifiée) : Miocène supérieur - Pliocène

Syn.

  • Viaudechinus Roman, 1983, p.4 ; espèce type : Dicoptella bigoti Lambert & Thierry,1911, synonyme subj plus récent

 

diagnose originale du genre par Cotteau

Echinides nouveaux ou peu connus, p.7

Genre COPTECHINUS Cotteau, 1883.

     Test de petite taille, subcirculaire, déprimé en dessus et en dessous. Zones porifères subonduleuses, formées de pores simples et espacés. Tubercules ambulacraires et interambulacraires tout à fait identiques, lisses et imperforés, unis latéralement et verticalement par des lignes saillantes de granules qui rayonnent autour des tubercules et se relient entre elles, sous forme de lacets en zigzag, laissant des intervalles lisses, anguleux et parfaitement limités. Quelques tubercules secondaires dans les aires interambulacraires, sur le bord des zones porifères. Péristome médiocrement développé, circulaire, marqué d'entailles à peine apparentes. Appareil apical grand, subpentagonal, étoilé, à en juger d'après l'empreinte qu'il a laissée.

     Rapports et différences. - Ce genre se distingue nettement de tous ceux que nous connaissons par la disposition de ses pores simples, espacés, onduleux et surtout par l'arrangement de ses granules rayonnait autour des tubercules et se reliant en lacets obliques. L'aspect de ses granules rapproche notre genre

 

Copteninus des genres Dictyiopleurus et Arachniopleurus, récemment établis par MM. Duncan et Sladen pour de petits Echinides tertiaires de l'Inde, mais les Coptechinus en diffèrent essentiellement par leurs pores plus espacés, plus onduleux, par leurs tubercules lisses et imperforés, au lieu d'être crénelés et imperforés.

     Le genre Coptechinus est propre au terrain miocène ; nous ne connaissons qu'une seule espèce fort rare, recueillie par M. l'abbé Bardin auquel nous sommes heureux de la dédier.

 

 

Coptechinus bardini Cotteau,1883

 

diagnose originale de l'espèce par Cotteau

Echinides nouveaux ou peu connus, p.8

23. Coptechinus bardini Cotteau, 1883.

Pl. XV, fig. 1-5.

     Espèce de très petite taille, circulaire, arrondie sur les bords, déprimée en dessus, légèrement bombée en dessous. Zones porifères subonduleuses, formées de pores petits, rapprochés les uns des autres, disposés par paires obliques, espacées, entourées d'un bourrelet apparent, ne se multipliant pas autour du péristome. Aires ambulacraires étroites à leur partie supérieure, assez larges vers l'ambitus, garnies de deux rangées de tubercules saillants, lisses, imperforés, fortement mamelonnés, régulièrement espacés, au nombre de sept ou huit par série, diminuant de volume à la face supérieure. Granules intermédiaires tantôt unissant verticalement les tubercules , tantôt formant latéralement des cordons obliques, le plus souvent disposés deux à deux et reliant les rangées de tubercules entre elles. Sur le bord extérieur des aires ambulacraires, d'autres granules allongés se détachent obliquement des tubercules, se prolongent dans la zone porifère et tendent à rejoindre les granules interambulacraires. Quelques granules, un peu plus développés que les autres, paraissent mamelonnés. Aires interambulacraires pourvues de deux rangées de tubercules identiques, par leur taille, leur structure et leur disposition, à ceux qui existent sur les aires ambulacraires. Autour de ces tubercules, se groupent de petits granules qui forment des cordons verticaux ou obliques, unissant entre eux les tubercules d'une même rangée et ceux des deux rangées principales, et tendant même, à se relier, à travers les zones porifères, aux cordons ambulacraires. Sur le bord extérieur des aires interambulacraires, se montre, de chaque côté, une série de granules un peu plus développés que les autres et qui tiennent lieu de tubercules secondaires. Le sommet des aires interambulacraires paraît lisse et dépourvu e tubercules et de granules. A la face supérieure, les granules ambulacraires et interambulacraires sont plus serrés et plus nombreux que vers l'ambitus où ils se réduisent pour ainsi dire aux cordons verticaux et obliques dont nous avons parlé. Ces cordons, laissent entre eux, sur les aires ambulacraires aussi bien que sur les aires interambulacraires, des espaces lisses anguleux, plus ou moins étendus qui donnent au test, vu à la loupe, un aspect particulier et tout à fait caractéristique. Péristome petit, circulaire, à fleur de test, à peine entaillé. Appareil apical grand, étoilé, onduleux sur les bords, à en juger par l'empreinte qu'il a laissé.

 

     Hauteur, 4mm ; diamètre, 9mm ½.

     Rapports et différences. - Cette petit espèce, très-remarquable par sa forme déprimée, par ses pores ambulacraires simples et espacés, par la disposition singulière de ses tubercules et des granules qui les accompagnent, par son péristome dépourvu d'entailles, par son appareil apical étoilé, nous a paru se distinguer de toutes les espèces que nous connaissons, et nous en avons fait le type d'un genre nouveau.

     Localité. - Saint-Georges-Chatelaison (Maine-et-Loire). Très rare. Miocène.

     Collection Bardin, ma collection.

     Explication des figures. - Pl. XV, fig. 1, Coptechinus Bardini, de ma collection, vu de côté ; fig. 2, face supérieure ; fig. 3, face inférieure ; fig. 4, portion de l'aire ambulacraire grossie ; fig. 5, portion de l'aire interambulacraire, grossie.

Extrait planche XV

 

 
 

Coptechinus bardini Cotteau,1883 - Pliocène inférieur, Redonien, Vendée, 10 mm

 
   
 

Coptechinus bigoti (Lambert & Thierry,1911)

 

diagnose originale de l'espèce par Lambert & Thierry, 1911

Essai de nomenclature raisonnée des échinides, p.233 (il s'agit de la note infrapaginale)

     (1). Dicoptella Bigoti Lambert et Thiéry ; Pl. VII, fig. 1-3.

     Espèce de petite taille, mesurant seulement 5mm de diamètre, subglobuleuse, à apex caduc et péristome inconnu. Petits tubercules interambulacraires assez nettement scrobiculés du côté aboral et flanqués de ce côté de quelques granules scrobiculaires mamelonnés, bordés, du côté adoral, par les fossettes et une crète centrale qui rejoint le tubercule suivant ; granules miliaires rares, très fins, épars. Les fossettes ellipsoïdales sont très profondes et les médianes empiétent légèrement sur la plaque opposée ; quelques légères fossettes assulaires à la base aborale du cône.

     Nous sommes heureux de dédier cette espèce à M. le Professeur Bigot, doyen de la Faculté des Sciences de Caen. Elle diffère de D. globosa par sa taille et par ses fossettes plus larges et plus profondes, ellipsoïdales et non subtrigones. D. Valenciennesi a aussi ses fossettes subtrigones ; celles des espèces vivantes sont plus allongées.

     Localité : gourbesville (Manche) ; les plaques isolées se remontrent assez fréquemment dans les sables dits Redoniens (Tortonien) de cette localité du Cotentin, mais les individus complets sont fort rares ; coll. Lambert.

planche VII (extrait)

 

   
 

Coptechinus bigoti (Lambert & Thierry,1911) ♀ - Miocène supérieur, Challans, Vendée, 16 mm

 
 

Coptechinus bigoti (Lambert & Thierry,1911) ♀ - Miocène supérieur, Challans, Vendée, 17 mm

 
 

Coptechinus bigoti (Lambert & Thierry,1911) ♂ - Miocène supérieur, Challans, Vendée, 15 mm

 

Genre Microcyphus  Agassiz, 1841

Monographies d'échinodermes, anatomie du genre Echinus, p.VIII

Espèce type  Microcyphus maculatus Agassiz

Revision o the Echini, p.466

Extension stratigraphique (bibliographique, non vérifiée) : Miocène ? - Actuel

Syn.

  • Anthechinus Agassiz, 1863, p.358 ; espèce type : A. roseus Agassiz,1863, p.358 (càd Microcyphus maculatus Agassiz, 1846, synonyme objectif)

 
diagnose originale du genre par Agassiz
Monographies d'échinodermes vivans et fossiles, anatomie du genre Echinus, 1841, p.VIII

Le genre Microcyphus est tout aussi extraordinaire. J'en connais deux espèces, toutes deux inédites, que je désigne sous les noms de Micr. versicolor et maculatus, et qui se distinguent de tous les Oursins connus par la petitesse de leurs tubercules, qui sont groupés sur les aires ambulacraires, et au milieu et sur les bords internes des plaques interambulacraires, tandis que les bords externes et les bords supérieurs et inférieurs de ces plaques en sont dépourvus. Je ne connais pas les baguettes de ce genre, ni celles du genre précédent.

description du genre par Agassiz
Catalogue raisonné des échinides vivans et fossiles

XXIII. MICROCYPHUS Agass.

(Pl. 15, fig. 10.)

     Pores disposés par doubles paires obliques. Tubercules sporadiques tous d'égale grosseur, et limités au milieu des plaques coronales, tandis que le bord de ces mêmes plaques est nu. De petits pores angulaires à la jonction des plaques dans les ambulacres, aussi bien que dans les interambulacres, plus grands autour de l'anus que plus bas.

 

Microcyphus cf.  rousseaui Agassiz in Ag. & Desor,1846

 

diagnose originale de l'espèce par Agassiz

Catalogue raisonné des échinides vivans et fossiles

Rousseaui Agass. - Grande espèce renflée. Espaces nus entre les plaques interambulacraires, d'un beau violet.

     Mascate (Rousseau). - Mus. Paris et Francfort.

 

Microcyphus cf.  rousseaui Agassiz in Ag. & Desor,1846 - Pléistocène, Hurghada, Egypte, 14 mm

specimen avec plaques apicales

 
 

Microcyphus cf.  rousseaui Agassiz in Ag. & Desor,1846 - Pléistocène, Egypte, 26 mm

 

 

Genre Pseudechinus  Mortensen, 1903

A monograph of the Echinoidea, part III/2, Camarodonta, p.106

Espèce type  Echinus albocinctus Hutton, 1872

désignation originale

Extension stratigraphique (bibliographique, non vérifiée) : Miocène - Actuel

Syn.

  • Gymnechinus Mortensen, 1903, p.115 ; espèce type : Echinus robillardi de Loriol,1883

  • Notechinus Döderlein, 1905, p.623 ; espèce type : Echinus magellanicus Philippi,1857

 
 

Pseudechinus huttoni Benham,1908

 

diagnose originale de l'espèce par Benham

An erroneous echinodermal identification, 1908, p.104

Pseudechinus huttoni, sp. n.

(= Salmacis globator, Hutton, non Agassiz.)

     "The test is white with pink tubercles ; the integument pale brownish yellow. The spines in the upper portion are reddish purple with white tips ; on the lower portion they are white, getting yellow towards the base" (Hutt. Tr. xi. p. 307).

     The specimens thus briefly described by Hutton are still mounted on a tablet and labelled in his handwriting ; they are two in number, one with spines, the other denuded.

     The former measures 52 mm. in diameter and 35 mm. in height ; the latter 42 and 34 respectively.

     In the latter the interambulacrum at the ambitus measures 18 mm., the ambulacrum 9 mm., and the poriferous zone 1.5 mm. The tubercles are nearly all of the same size, and arranged in transverse rows occupying the entire width of the plate, usually a single row in each plate, and are pinkish orange in colour.

   

     The form is more or less globular, with a slight tendency for the apical region to be subconically elevated ; at the same time I have specimens which are distinctly depressed, so as to be somewhat bun-shaped.

     Interambulacrum. - Ineach plate the tubercle situated in the middle of the plate is rather larger than the rest, ad may be termed a primary ; on each side of this are three slightly smaller ones, which may be termed secondaries. In some instances a fourth secondary occurs near the exteral (ambulacral) margin - so that at the ambitus there are usually seven tubercles in a row, less usually eight.

     In about every alternate plate this row is duplicated on the ambulacral side of the primary.

     Near the abactinal region the number of tubercles decreases rather suddenly : the upper fiveor six plates bearing less than seven ; the topmost having only one or two secondaries in addition to the primary.

     Above the chief row is a short imperfect and irregular row o quite small tubercles (tertiaries) - about six at the amtitus and below it, irregularly spaced, but rapidly diminishing above to three, two, and one. The miliaries are not at all well marked and are few in number.

     Ambulacrum. - Each ambulacral plate carries a single primary situated immediately within the poriferous zone, with two secondaries, of nearly the same size, forming a transverse row on its mesial side. Below the ambitus the sedcond secondary soon disappears, and close to the actinostome only the primary remains.

     Above the ambitus the reduction occurs at about the fifth or sixth plate from the abactinal circle, while in the two uppermost plates only the primary remains.

 

     Thus, while the interambulacral tubercles form distinctly transverse rows, the ambulacrals form a vertical series, all the tubercles being of nearly the same size.

     The poriferous zone is somewhat depressed, and this gives the appearance to the narrow ambulacra of being raised above the general level of the plates.

     (In a large specimen, 67x41 mm., the interambulacra are very noticeably swollen, while the ambulacra appear as flat depressions.)

     As Mortensen's diagnosis of the genus states, each ambulacral plate bears three couples of pores, which are arranged in a slightly zigzag line - the inner pore of the middle couple being vertically below the outer pore of the upper couple, while the outer pore of the lower couple is vertically below the inner pore of the upper couple.

     The spines are short, the longest 5 mm. in length - fine, pointed, grooved and coloured as described by Hutton (though in other specimens they are uniformly white).

     In the apical ring the oculars are excluded from the periproct ; the madreporite is prominent ; the genital pores large ; and a row of secondary tubercles occurs near the apical margin of each of these plates.

     The actinostome is nearly circular, the notches being very slight, wide, and shallow.

     In addition to these two specimens which served for Hutton's brief description, and one of which serves as type of the new species, I have received several others, the largest of which is 70 mm. by 50 mm. Some of them are paler than the type, the spines being a dirty white, but all have the tubercles pinkish orange. In the larger ones the number of tubercles at ambitus is 9-10 in a transverse row, and the difference in size between "primary" and "secondary" is scarcely recognizable.

     In others from Cromarty, Preservation Inlet, N.Z., which are white, though the size is about the same as the type (46x35mm.), the number of tubercles is less ; for in the interambulacrum only five tubercles occur in a transverse row, at the ambitus, and this soon becomes three above and below ; while on the ambulacrals two occur at ambitus, but only one over the greater part of test.

     This species is readily distinguished from P. albocinctus by the small size and transverse arrangement of the many tubercles on the interambulacral plates, as well as by the colour of the test.

 

 

Pseudechinus huttoni Benham,1908 - Castlecliffian, Nouvelle Zélande, 34 mm