Toxopneustidae

Troschel, 1872, p.38

Genre type : Toxopneustes Agassiz, 1841

Description succinte de la famille : Tubercules non perforés et non crénelés. Plaques ambulacraires composées, l'élément inférieur étant le plus développé. Scissures péristoméales très exprimées.

 

 


 

Genre   Lytechinus Agassiz, 1863

List of echinoderms sent to different institutions in exchange for other specimens. p.24.

Espèce type  Echinus variegatus Lamarck, 1816

Extension stratigraphique (bibliographique, non vérifiée) : Oligocène - Actuel

Syn.

  • Psilechinus Lutken, 1864, p.94, synonyme objectif plus récent.

  • Scoliechinus Arnold & Clark, 1927, p.23 ; espèce type : Scoliechinus axiologus, synonyme subjectif plus récent.

 
Diagnose originale de l'espèce par Agassiz (utilisation du nom), 1863
List of echinoderms sent to different institutions in exchange for other specimens. p.24
   
 

Lytechinus variegatus (Lamarck, 1816)

 
   
 

Lytechinus variegatus (Lamarck, 1816) - Miocène, Murcia, Espagne, 37 mm

 

 

Genre   Schizechinus Pomel, 1869

Revue des Echinodermes et de leur classification, p.43

Espèce type  Anapesus tuberculatus Pomel, 1889, par désignation subséquente de Lambert (in Lambert & Thiery (1914) Essai de nomenclature raisonnée des échinides, p.247).

Extension stratigraphique (bibliographique, non vérifiée) : Miocène - Pliocène

Syn.

  • Toxophyma Fourtau, 1899, p.6

 
 
 

Schizechinus duciei (Wright, 1855)

 
 
Diagnose originale de l'espèce par Wright
On fossil echinoderms from the Island of Malta, 1855, p.9
 

Echinus Duciei

Test circular, much depressed : ambulacral areas more than half the width of the interambulacral, with two rows of marginal nearly equal-sized tubercles throughout, and two other rows within these, extending from the border to the mouth ; one of these inner rows ascends a short way above the border : interambulacral areas with eight rows of tubercles at the border, diminishing to two rows above the others, disappearing or becoming of secondary size ; from the border to the mouth, the eight rows continue of uniform size : the pores are in triple oblique pairs ; between each pair there is a slight ridge of the test, which gives a singular zigzag figure to the poriferous avenues : mouth large and decagonal, base flat : apical disc of moderate size, but not preserved.

     Dimensions. - Height 15/20 of an inch ; transverse diameter 1 17/20 inch.

     Description. - This beautiful Urchin has been thought to be identical with the E. Scillae, Desmoul., and the one figured by Scilla in pl. 13. fig. 1, pl. 25. fig. 1, and pl. 26. fig. A, B, of his work* ; but the number of tubercles on each of the plates in our specimen differs from the Echinus è Messana of that author, who has figured only one large tubercle on each plate of that form. From E. Scillae it is certainly distinct, as we know of no Urchin that is common to the cretaceous and tertiary rocks. The test is circular, much depressed on the upper surface and flat below ; the ambulacral areas are almost 4/10ths of an inch in width at the border, where we count four rows of tubercles ; the marginal rows are very univorm in size and arrangement from the mouth to the disc ; the two internal rows are smaller, and continue from the border to the mouth ; one of these extends a short distance on the sides, but on the upper half of the areas there are only the two marginal rows : the interambulacral areas are 7/10ths of an inch in width at the border ; there are eight rows of tubercles at this point and onwards towards the base, they are nearly of the same size ; but, from the border to the apical disc, the second row, from the ambulacral areas, alone possesses the size the tubercles have at the border ; the bubercles in the others diminish in size, and disappear as the areas become narrower ; above, we find only two marginal tubercles of the primary size, and internal to theses, a few of secondary magnitude irregularly set : all the tubercles are raised on mammillary eminences, with areolas around their bases, and numerous large granules

 

fill up all the intervening spaces, so that the surface of this Echinus has a very tuberculatd appearance. The poriferous avenues are on a level with the test ; the pores are arranged in triple oblique pairs ; between each pair there is a slight elevated ridge ; every two ridges of each triple oblique pair of holes is connected by another ridge, which runs at an angle of 45° to them ; by this arrangement the poriferous avenues exhibit a curious zigzag character through these little elevations of the test in the line of the pedal pores. The base is flattened, the mouth-opening is large and decagonal, and the jaws and teeth are narrow and much curved inwards ; the apical disc is absent in all the spedimens we have examined ; the space for the same is, however, of moderate size.

     Affinities and differences. - This species may be distinguished from Echinus Serresii, Desmoul., from the Molasse de Provence, in having larger tubercles, with less granulation at their base, and the absence of the zigzag ridges between the pairs of pores : from Echinus dubius, Agass., another tertiary species from the  Molasse of Villeneuve in Provence, it is distinguished by the more uniform size of its tubercles, the depression of the upper surface, and the zigzag ridges of the poriferous zones.

   Locality and stratigraphical range. - It was collected from bed No. 1, the Gozo marble, Malta, where it is not uncommon. We have dedicated this species to the Earl Ducie, who collected the beauticul specimens we have figured.

* De Corporibus Marinis Lapidescentibus

Extrait de la planche IV

   
 
 

Schizechinus duciei (Wright, 1855) - Miocène, Murcia, Espagne, 37 mm

 
 
 
 

Schizechinus saheliensis (Pomel, 1887)

 
 
Diagnose originale de l'espèce par Pomel
Description des animaux fossiles de l'Algérie, 1887, p.302
 

anapesus saheliensis

C. Pl. III, fig. 1 à 7.

Schizechinus saheliensis Pomel olim.

Diamètre, 0m053 ; hauteur, 0m027.

     Oursin de taille médiocre, à pourtour circulaire convexe en dessus, tronqué pulviné en dessous (tous nos exemplaires sont déformés par compression).

     Zones porifères un peu déclives sur les côtés de l'ambulacre légèrement en relief. Zygopores obliquement échelonnés par trois, séparés par une costule portant çà et là de très petits granules, la paire inférieure semblant s'appuyer sur un granule mamelonné qui, à l'ambitus, devient un vrai tubercule seulement un peu plus petit que les secondaires de l'ambulacre et forme une rangée qui ordinairement appartient à l'interambulacre. Ambulacres pourvus de deux rangées de tubercules rapprochés, bien saillants, entre lesquelles s'en trouvent deux autres secondaires, un peu irrégulières, s'effaçant bien avant d'atteindre le pôle et remplacées par de simples granules. Interambulacres non dénudés dans le haut, portant deux rangées principales de tubercules un peu plus gros et plus espacé que les ambulacraires, flanquées d'une rangée externe et d'une interne ne remontant pas au sommet, presque aussi développées en grosseur et d'une autre encore plus courte le long de la suture dans les sujets plus âgés. Il en résulte des séries presque homogènes, transverses de quatre ou de trois sur chaque zone ; ces tubercules bien séparés sont encadrés par de petits granules scrobiculaires, dont un plus fort, bien saillant, est sous la suture entre les rangées verticales;. Radioles courts, 7mm sur 1, à couronne finement crénelée, à tige subaciculée finement cannelée.

 

     Péristome subdécagonal à lèvres inégales, les ambulacraires un peu arrondies, les interambulacraires tronquées, séparées par des scissures obliques bien marquées mais peu profondes et bordées. Périprocte inconnu.

     Cette espèce a quelque affinité avec C. alternans dans la constitution de ses zones porifères et de ses ambulacres, mais les rangées secondaires de tubercules y sont plus ou moins complètement doubles, et les tubercules du dessus sont plus homogènes dans leur ensemble, moins rapprochés dans chaque rangée.

     Terrain sahélien : zone à spicules et bryozoaires du ravin d'Oran.

Extrait de la planche C.III

   
 
 

Schizechinus saheliensis (Pomel, 1887) - Pliocène inférieur, Almeria, Espagne, 57 mm

 
 
 
 

Schizechinus serialis (Pomel,1887)

 
 
Diagnose originale de l'espèce par Pomel
Description des animaux fossiles de l'Algérie, 1887, p.303
 

anapesus serialis

C. Pl. IV, fig. 1 à 7.

Schizechinus serialis Pomel olim.

 

Diamètre, 0m080 ; hauteur, 0m045?.

       -        0m075 ;    -       0m040.

     Oursin globuleux subhémisphérique, convexe en dessus, tronqué arrondi, pulviné en dessous et assez déprimé autour du péristome, à pourtour régulièrement circulaire.

     Apex inconnu. Zones porifères étroites, non élargies vers la base, presque à fleur, chaque échelon de trois zygopores séparé de ses voisins par deux petits tubercules, le plus petit touchant au tubercule primaire, le plus gros contigu à l'interambulacre. Ambulacre à peine saillant, portant deux rangées primaires de tubercules bien mamelonnés, flanquées du côté interne d'une rangée d'autres tubercules presque aussi gros, mais s'effaçant avant les extrémités des zones ; la bande médiane, lorsqu'elle s'élargit, occupée par une cinquième rangée encore plus courte, appartenant à l'une ou à l'autre des demi-aires. Tubercules interambulacraires peu volumineux, presque homogènes, en nombreuses rangées régulières, la principale de chaque zone s'étendant d'un pôle à l'autre, flanquée du côté interne de trois autres de longueur inégale, la plus courte vers la suture, mais de volume peu différent ; du côté externe sont deux autres rangées, la plus courte contre la zone porifère, formées de tubercules un peu plus petits, plus nombreux et ne continuant pas les séries transverses des autres quatre rangées. Des granules le long des sutures horizontales et quelques rugosités en travers tracent imparfaitement l'encadrement des scrobicules.

 

     Péristome ayant environ les 29/100 du diamètre, arrondi, sub-décagonal, à lèvres ambulacraires arrondies et émarginées, plus larges que les interambulacraires tronquées en arc, séparées par des scissures très développées, étroites, bordées d'une aile calleuse tordue en cornet. Périprocte inconnu.

     La grande taille de cette espèce et ses tubercules nombreux sub-homogènes, ne laissant aucun surface dénudée, la distinguent de la plupart de ses congénères. A. Marii qui a aussi de nombreuses rangées de tubercules, en diffère par ses rangées secondaires montant moins haut et surtout par sa forme resserrée conoïde vers le haut.

     Terrain pliocène : molasses du Sahel d'Alger et de l'Oued Knis : couches coquillères de Douéra ; col de Sidi Moussa, au pied du Chenoua.

Extrait de la planche C.IV

   
 
 

Schizechinus serialis (Pomel,1887) - Pliocène, Carboneras, Murcia, Almeria, Espagne, 73 mm

 
 
 

Schizechinus serialis (Pomel,1887) - Pliocène, Almeria, Espagne, 53 mm